150ème Groupe Scout de Chicoutimi

Le scoutisme dans la peau. En partant de France, j’étais à peu près sûr d’une chose,c’est que ce ne serait pas un petit changement de continent qui allait me faire arrêter le scoutisme. Déjà durant mon précédent semestre d’échange à Turin, j’avais rejoint le Groupe Torino 6 où j’avais participé aux activités des lupetti – Les louveteaux – et du Clan – l’équivalent des compagnons-. Cette expérience avait été pour moi très bénéfique : Des rencontres très enrichissantes avec des scouts d’une autre nationalité; La découverte de pédagogies et d’un ensemble de jeux, méthodes, rituelles différentes. J’étais reparti d’Italie le cœur gros de ne pas pouvoir continuer avec eux. Un de mes grands regret est d’ailleurs de ne pas avoir suffisamment gardé contact avec eux.

Vis Tes Rêves!

Avant mon départ, j’ai donc contacté le service international des Scouts et Guides de France, qui ont commencé des démarches pour contacter l’Association des Scouts du Canada. De mon coté, j’ai rencontré par hasard (et grâce à mon T-shirt Vis tes rêves) Émeline, une super cheftaine Pio/Kara Française, qui comme moi est en échange à Chicoutimi et souhaite participer aux activités de scoutisme. N’ayant pas de moyens de la recontacter, je demande au service international de me transmettre ses coordonnées. C’est dans leur réponse à mon message que je découvre qu’un 3ème chef (et AP) à Lilles est décidé à faire du scoutisme à Chicoutimi : Cyprien. Plus tard nous découvrirons qu’un chef scout d’europe, Romain, est aussi venu rejoindre nos rang pour la grande invasion des chefs Français!

Local Scout de Chicoutimi (c) FX

Premier portait du Groupe. Cyprien est déjà en contact avec le groupe de Chicoutimi. Lors de notre première rencontre, il a déjà fait deux réunions. Il peut donc me faire un bilan du groupe. Notre arrivée y est inespéré. En effet, le groupe manque de chefs. Les louveteaux ont les effectives minimum pour ouvrir ainsi que les éclaireurs. Les castors (Farfadets) n’ont pas de chefs. Les chefs sont principalement des parents, le recrutement d’étudiant étant difficile au Québec. C’est ce manque de chefs qui a, depuis plusieurs années, fait diminué les effectifs de jeunes entrainant la fermeture d’une unité Louveteau ainsi que de l’unité Pionnier.

C’est parti pour les Louveteaux… et plus encore! Nous avons donc commencé les louveteaux depuis 3 semaines. Une réunion est prévu tout les lundi soir de 18h30 à 20h30 (ici on soupe à entre 17h30 et 18h30, donc pas de problème pour les jeunes!). En plus des réunions hebdomadaire, trois temps forts sont prévus dans l’année : Le camp d’automne, le camp d’hiver, et le camp d’été, ce sont des fins de semaine de 3 jours (Vendredi, Samedi, Dimanche). En plus des louveteaux, nous souhaitons avec Cyprien ouvrir l’unité castor, mais pour le moment, il nous manque une cheftaine! Si vous avez une idée, n’hésitez pas à me contacter!

J’ai encore beaucoup à vous raconter sur les scouts d’ici (pédagogie, particularités, adaptation au climat, rituelles) mais le temps me manque, ça attendra donc un prochain article!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *